Menu

article

L’éclairage idéal pour une bonne nuit de sommeil

Plongez la pièce dans l’obscurité

Baissez l’éclairage avant d’aller au lit, ou éteignez la lumière vive du plafonnier et allumez une lampe de chevet diffusant une lumière douce. Le corps est programmé pour dormir quand il fait noir, alors en ajustant votre rythme à la noirceur, vous favorisez l’endormissement. La lumière empêche la production de mélatonine, une hormone qui régule de façon naturelle le sommeil. « Même si vous êtes endormi, vos paupières détectent la lumière — et votre cerveau ne produira pas de mélatonine s’il ne peut faire la différence entre la nuit et le jour », affirme Joyce Walsleben, Ph. D., professeur agrégé à la faculté de médecine de l’Université de New York. « Votre chambre doit être aussi sombre que possible, à la limite de ce que vous pouvez endurer sans vous inquiéter de trébucher ».

Créez des conditions d’obscurité totale

Cachez le voyant lumineux des réveils numériques et la lumière intense des dispositifs électroniques en veille. Branchez une veilleuse dans le passage ou dans la salle de bains, au cas où une petite urgence vous pousse à vous lever à deux heures du matin; c’est mieux que d’allumer les lumières, ce qui entraînerait une diminution du niveau de mélatonine. Si un réverbère ou la lune éclaire votre chambre, envisagez d’installer des stores ou des rideaux épais ou portez un masque de sommeil opaque.

Lien vers l’article intégral (en anglais seulement)